Il y a le feu au stade !

No comment

v00v01v02v04v05v06v07v08v09v10v11

Aujourd’hui, quelques semaines après, mercredi 6 avril 2016, l’arbre bourgeonne. La vie continue. Jusqu’à quand ?  Février 2017 : personne n’a passé de crème pour protéger le tronc où l’écorce est arrachée. Ben, pour quoi faire ?

apresDSC06230

On coupera probablement l’arbre pour un peu d’écorce noircie. Les décideurs diront : « on en a profité, on a fait couper l’arbre parce qu’avec l’écorce noircie, il risquait de tomber sur la tête de quelqu’un, et on préfère ne réveiller personne, dans le quartier. » Et les moutons bien d’accord toujours présent à l’appell feront, en tremblant : « Bêêê-êêê-êêê-êêê, Bêêê-êêê-êêê-êêê, Bêêê-êêê-êêê-êêê…

Retour Accueil

À suivre :

La génération selfie inerte face au massacre de l’environnement

Farce book, selfies et pétitions, trilogie de la fin du monde

Ensemble mettons en échec l'inhumanité